La chaise à sel est un meuble populaire anciennement très répandu. Son assise est constituée d’un coffre dans lequel on stockait le sel, et donc sur lequel on s’asseyait.

Le sel fut très longtemps un produit vital pour conserver denrées, viandes et … salaisons. Comme il était indispensable, l’état eu l’idée de le taxer (la gabelle) dès le 13ème siècle, en faisant ainsi un produit de contrebande. La gabelle fut supprimée en 1946 avec la généralisation des réfrigérateurs.

Chaise a sel -3

Une tradition, très répandue, rapporte que la chaise à sel était occupée par l’aïeule de la famille qui dissimulait le coffre sous ses jupes et de ce fait le soustrayait au contrôle des douaniers (gabelous) qui n’osaient pas la déranger, ni fouiller ses dessous.

Chaise a sel -4

C’est en réalité une légende, la chaise à sel était d’un usage tellement commun que les gabelous ne pouvaient pas ignorer son existence. La chaise répondait à un besoin beaucoup plus pragmatique, tenir le sel au sec près de la cheminée tout en permettant de se réchauffer dans un soucis d’économie de place autour de l’âtre.

Chaise a sel -5

Je ne saurais dater cette chaise à sel, elle est sans doute en noyer (à confirmer), malgré une forme très simple, c’est le fruit d’un travail très soigné, et d’un robuste assemblage à tenons et mortaises chevillés.

Chaise a sel -6

 Dimensions : 99 cm (hauteur dossier) x 48 cm (largeur assise) x 34 cm (profondeur assise).

Prix : 60€.

Chaise a sel -1